Lettre ouverte du 28 février 2017 à l’attention de Monsieur Patrick OLLIER


Objet : Pour un véritable écoquartier

 

Monsieur le Ministre,

Monsieur le Député-maire,

Monsieur le Président de la Métropole du Grand Paris,

 

Dès le 10 juin 2016, notre Association a sollicité un rendez-vous avec vous pour travailler ENSEMBLE sur le projet d’écoquartier. Notre Association, forte de 160 adhérents et de plus de 1.000 sympathisants actifs, considère que l’annulation pour la 3ème fois du rendez-vous programmé de longue date, est une forme de mépris à notre égard.

Vous ne pouvez pas ignorer l’inquiétude des habitants de la zone concernée et leur présence massive à la réunion que nous avons organisée le 8 novembre 2016 en est une preuve. Votre représentante a dû prendre acte des nombreuses questions posées par les participants qui ont considéré :

–   qu’il s’agit d’une opération immobilière de grande envergure entre la Mairie et des promoteurs.

–    que la quasi-totalité des observations faites lors des « ateliers » n’ont pas reçu de réponse.

–   qu’aucun concours d’architectes pourtant légalement obligatoire n’a eu lieu, et que les informations parcimonieuses diffusées le 29 novembre 2016 en sont la preuve

– que la densification avec des immeubles dont la hauteur exagérée défigure complètement le quartier existant, est à réviser d’urgence. C’est l’existence même du véritable    écoquartier qui est en jeu.

–  que l’absence d’un grand parc public prouve qu’il existe à Rueil plusieurs types d’habitants – pas au niveau des impôts locaux bien sûr – et le projet très aéré « NOVARTIS » le montre.

–   qu’il faut supprimer la chaufferie centrale qui est un non-sens par la simple application de la norme RT2020.

– que l’école Robespierre va devenir le plus grand groupe scolaire primaire des Hauts-de-Seine ; ce qui est l’inverse d’un projet pédagogique innovant.

 

Sur tous ces sujets principaux, nos Adhérents sont prêts à un dialogue constructif dont l’urgence ne vous aura pas échappée et la présente Lettre Ouverte largement diffusée, devrait être l’amorce de ce dialogue dont nous sommes demandeurs depuis 10 mois.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, Monsieur le Député-maire, Monsieur le Président de la Métropole du Grand Paris, notre considération distinguée.

 

Le Conseil d’Administration de l’Association

P.S : copies Conseil municipal et Bureau du Grand Paris