EDITO N°2


La partie n’est pas finie !

Ne nous laissons pas impressionner : le maire ayant signé les permis, la vente des futurs appartements peut donc avoir lieu, mais « sous conditions ». Ces permis peuvent encore être attaqués et annulés par la justice, nous nous y employons actuellement ; nous ne baisserons pas les bras et continuerons à agir et à réclamer de la concertation.

Les promoteurs n’ont pas acheté les terrains, tout n’est encore que maquettes et papiers. Tout peut encore être modifié et surtout amélioré.

Dans le magazine municipal de novembre 2017, à la page 11 consacrée à la ZAC Arsenal, le maire oublie d’annoncer qu’il avait réalisé une grande étude de circulation sur ce secteur qui accueillera une gare de métro et 7000 nouveaux habitants.

Cette étude, réalisée sans aucune concertation avec les habitants du quartier a des conséquences très fâcheuses. Que penser d’un « écoquartier » qui sera circulable partout en voiture, y compris sur la place centrale, réduite de moitié ?

Mais tout est légal : page 15 du même magazine, vous découvrirez qu’une enquête simplifiée du PLU, imposée par notre maire, a été menée sous couvert du Territoire, ce nouveau groupement de communes dirigé par le maire de Courbevoie, alors que la dernière révision en date avait été bouclée le 29 juin 2017.

Peut-on vraiment parler d’urbanisme prévisionnel et concerté ?