RT2012 : un engagement impossible ?


Après la mise en place d’une règlementation thermique en 1974, la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Grenelle de l’environnement (ensemble de rencontres politiques organisées en France en septembre et décembre 2007) prévoit de diviser par 3 cette consommation grâce à la règlementation thermique (RT 2012).

Ce label bâtiments basse consommation (BBC) dont le plafond a pour valeur moyenne 50kWhep/(m2.an), doit être modulé suivant la localisation, l’altitude et le type d’usage du bâtiment. Ce saut énergétique pour les bâtiments neufs a pour objectif les bâtiments à énergie positive en 2020.

Le maire de RUEIL-MALMAISON a pris comme référence RT 2012 = 74kWh pour la ZAC Arsenal. Ainsi, lors de la présentation du projet d’aménagement, le 29 novembre 2016, il a précisé que les constructions prévues sur les 26 Ha de terrain disponibles sur la ZAC Arsenal, devaient respecter la norme en cours RT 2012 avec un gain de 20% soit 59,20kWh.

Le 3 aout 2017, par courrier, le maire demande aux promoteurs de faire un effort en passant de 74 à 70kWh ce qui ne fait que 5,41%. Et pourtant, le 2 octobre 2017, le président du directoire PSA et le maire de RUEIL-MALMAISON ont inauguré un immeuble construit selon la norme RT 2012 – 30%.

Les constructions sur la ZAC Arsenal seront réalisées en 2018. La mairie peut donc imposer la norme RT 2018 BEPOS (bâtiments à énergie positive). Le simple respect de cette norme rend inutile la construction d’une unité thermique à BIOMASSE de 2000 m² de surface au sol.

En remplacement des 2000 m2, il est possible de construire des bâtiments à R+4, permettant ainsi de respecter la transition de hauteur (cf. PLU N°6) entre les zones pavillonnaires et les immeubles de la ZAC Arsenal. Ceci permettrait également de réduire les constructions prévues à R+8 ou R+6 tout en respectant l’environnement.

Bouygues immobilier a bien livré, rue des 2 gares à RUEIL-MALMAISON, un bâtiment de 35 000 m² « GREEN OFFICE » suivant la norme BEPOS.

D’autre part, la mairie annonce la construction de l’école ROBESPIERRE à la norme 2020 (MOOC E+ C-).

Pourquoi ne pas imposer cette norme aux promoteurs ?