Que s’est-il passé depuis l’assemblée générale extraordinaire du 11 janvier 2018 ?


– Le 19 janvier : après 20 mois d’attente, réunion avec Monsieur le Maire et son comité d’experts pour, enfin, présenter franchement nos arguments. Mais M. OLLIER avait réponse à tout et ne lâchait rien.
Les suites : 
– Le 22 janvier :Monsieur le Maire nous écrit et fournit quelques documents que nous avions réclamés, et nous propose la création d’un comité de suivi de la ZAC que nous refusons devant l’absence de concession de sa part.

– Le 31 janvier : suite à une proposition téléphonique, une discussion avec l’urbaniste de la ZAC, M. Laurent BECCARD, sur l’ensemble de nos propositions constructives et notamment nos inquiétudes à propos du chauffage de la ZAC.

Le 22 février : sur invitation de Monsieur le Maire, réunion spécifique sur le chauffage urbain, en sa présence, avec un représentant du futur concessionnaire du chauffage et un représentant de la Caisse des dépôts qui financera cette opération, si elle se concrétise un jour.

– Le 7 mars : à la maison de l’Écoquartier de l’Arsenal a lieu la deuxième réunion avec M. Beccard. Les échanges sont positifs, nous restons dans l’attente de l’approbation par Monsieur le Maire.

Le bilan provisoire :

La situation a évolué : on nous a reçus et écoutés; le contact est donc rétabli. Nous ne nous acharnons pas à tout refuser en bloc, mais nous maintenons nos exigences à propos :

  • Des espaces verts publics.
  • De la densité des constructions.
  • De la maîtrise de la circulation des voitures.
  • D’une meilleure isolation thermique des bâtiments.
  • Du renoncement au chauffage collectif.

Les perspectives :

– Le 4 mars : devant l’obstination de Monsieur le Maire, nous engageons, par l’intermédiaire de notre avocat, un premier recours contentieux contre la décision de donner le permis de construire à la société PITCH.

Le chemin est encore long mais nous tenons et tiendrons bon !