Pollution autour des écoles

Et si on parlait sérieusement de la pollution autour des écoles Robespierre.

Dès le projet d’agrandissement annoncé, notre association a alerté la Mairie et les deux associations de parents d’élèves sur l’accroissement de la pollution routière au plus près des enfants de ce méga-groupe scolaire. Le retard du métro va se traduire par une augmentation significative de la circulation (plus 3 000 voitures environ sur la ZAC) sauf un renforcement exceptionnel – que nous appelons avec vigueur – des transports publics en site propre.

 L’avis rendu le 16 juillet 2019 par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) conclut que “les preuves d’effets néfastes sur la santé liés à l’exposition aux émissions issues du trafic routier sont fortes”.

Sans entrer dans le détail des différentes particules fines, sachez qu’elles pénètrent dans le sang et peuvent atteindre le cerveau. Les enfants sont -à l’évidence des cibles privilégiées de ces poisons.

La Mairie, sourde à nos arguments de construire un groupe scolaire au sein de la verdure de la ZAC, a pour devoir de protéger la santé des écoliers du groupe des écoles Robespierre. L’évidence est de réduire la circulation autour des écoles. Le Président du Grand Paris ne peut qu’être d’accord avec cette proposition.